Une gâterie qui prend forme !

"Le collectif 6.35 a présenté un étonnant « roman-photo théâtral » tout fraîchement né d’une résidence de dix jours à l’Espace Grun.

Ce projet international s’intitule « Sur un air de jazz de seconde zone acheté dans une station essence » et réunit quatre compagnies de théâtre francophones : « Exto-colossal » d’Alsace, « Cie Sur le Fil » de Belgique, « Arts en Intersection » du Burkina Faso et « 7981 Théâtre » du Québec.

Pascal Lazarus, l’initiateur du projet, a démembré, décortiqué, disséqué à l’extrême tous les artifices du cinéma et du théâtre pour servir sur un plateau les restes renforcés d’une réalité, celle-là même qui est intrinsèque à l’image, aux images.

Nous y sommes confrontés chaque jour en abondance, et, à force, elles perdent de leur réalité. Les comédiens concrétisent donc en chair et en os de par leur présence et leur voix ce qui est réel dans l’image.



Sur scène, la vidéo se mêle au théâtre .Photo T.S.

La musique, créée « en live » sur le plateau, tient en suspens cette même fragilité qui est à la base de la vie naissante sur le plateau.

Voilà comment, par une nouvelle recherche novatrice du théâtre contemporain, ils ont pu rencontrer différentes réalités, différents êtres humains, différentes cultures… Les intervenants ont raconté à grand renfort de pastiches et de kitsch, un polar tout droit sorti d’un roman noir, bourré de second degré.

« C’est la découverte d’une nouvelle façon de travailler le théâtre à travers l’interaction des photos, de la musique, des bruitages et de nos voix », explique Sarah, comédienne belge. « C’est agréable et difficile de jouer avec ces nouveaux outils dont nous n’avons pas l’habitude au théâtre. C’est un énorme partage de techniques et de savoir-faire. »

Ce projet, qui en est à ses premiers soubresauts créateurs, n’en est pas moins interpellant. Cela promet bien de charmantes surprises."
Tom Schmitt - L'Alsace du 09/11/2011