2014 / Billet du jour / Lundi

L’Afrique à la fresh

Petits contes africains faits avec trois fois rien

par Collectif 6.35

Bon, disons-le tout de suite, quand je lis dans le programme « conte africain », j’ai toujours un peu peur d’une overdose d’effet poétisé et de sagesse ancestrale exacerbée. Du coup, là c’est pas ça. Comme ils disent, le collectif 6.35 ils font des contes africains alors qu’ils sont blancs mais l’esprit c’est dedans. Impossible de parler du spectacle sans parler de l’ambiance bonne franquette, comme dans un vieux concert de blues où le chanteur parle au public et lui taxe de la bière. C’est dans cette atmosphère que commencent les histoires, comme un moment à partager entre potes plutôt que comme un produit figé empaqueté à consommer. Et bien sûr, ça marche aussi. On se sent parfois un peu comme quand, à la fête de famille, le tonton cool et rigolo qui ne s’est jamais marié se met, un peu ivre, à improviser une histoire de jouets avec les enfants en déblatérant des conneries absurdes que seuls les adultes comprennent. Entre esclaffées générales, tributaires d’un humour jouissivement humble et enfantin, con, poétique et joyeux de dessin animé ou de comptoir de bistro, se cache une beauté esthétique sensible des images, et lorsque les tableaux d’ombres apparaissent au mur, les petits « wah » et les « oh » sincères et sans timidité soufflent avec le naturel d’une vague sur une calme plage à l’écoute.

La simplicité directe du rétroviseur à l’ancienne et de l’animation à la main à la manière d’un enfant qui délire avec un jouet, met en évidence les constructions inventives, les mouvements des personnages astucieux et expressifs, c’est MARRANT, de ces petits détails qui marchent super bien, et on rigole autant à cause des blagues de merde que parce qu’on a plaisir à découvrir les idées de représentation et d’animation, ces petites ombres qui bougent, explosent et prennent vie.

Oui, finalement c’est tout bête et c’est super, faut y aller.

Dernière représentation ce soir à 22h30 !!

L.G. / Le periscope, journal du festival de La plage des six pompes (CH)